Hydrospeed Uganda 2006

  • Accueil
  • Livre d'Or
  • Galeries
Accueil > L'expédition > Vendredi 17 novembre 2006
  • Translate
  • To translate this Site with AltaVista Babel Fish, click a flag : Translate in English Translate in Deutsch
  • Contact

  Vendredi 17 novembre 2006

Murchison Falls, enfin les crocos et les hippos.

JPEG - 83.1 ko
Marc et le miel "Not tonight", qui comprend le jeu de mot ?
JPEG - 181.7 ko
Fleurs

Ce matin, nous avons rendez-vous à 8h00 avec Mohamundu, notre chauffeur de taxi. Il arrive un peu en retard pour nous apprendre qu’il doit d’abord faire une autre course pour une "Dame" en français dans le texte. Nous partons au café Internet pour l’attendre. Il ne reviendra que vers 9h30. African Time.

JPEG - 85.5 ko
Clavier en arabe

Départ pour le parc de Murchison Falls.

JPEG - 106.1 ko
Piste vue de notre taxi

Le parc des Murchison Falls est un parc national géré par le UWA (Uganda Wild ). Il est situé juste avant le lac Albert, au nord-ouest de Kampala, pas très loin de la frontière avec la République Démocratique du Congo. Les chutes Marchison sont sur le Nil Blanc, celui qui part du Lac Victoria, aussi appelé le Nil Victoria.

JPEG - 118.8 ko
Entrée du parc des Murchison Falls

Au programme : les chutes vues d’en haut, et tour de bateau sur le Nil pour voir les animaux sauvages et les chutes vues d’en bas. Nous partons pour une demi-heure de piste à travers la campagne. Entrée dans le Parc National, paiement de la taxe (35 Dollars) puis une heure et demi de piste assez bien carrossée et très bien entretenue, on voit qu’il passe des touristes dans le coin.

JPEG - 226.9 ko

Mohamundu a un coupé Toyota assez petit dont le klaxon ne fonctionne plus (très dangereux dans ces pays !) avec des amortisseurs assez fatigués. Il est fan de Country Music. On trouve ça très drôle au début, un peu moins au bout d’une heure. Ses K7 aussi sont fatiguées. Comme nous sommes en retard, nous avons du mal à le faire s’arrêter quand nous voyons des animaux. Nous croisons quelques gros 4X4 chargés de touristes blancs.

Sur la piste passent ou se prélassent des babouins, des phacochères, des antilopes et des pintades. Au bord, encore d’énormes termitières, des arbres de toutes les formes et de toutes les couleurs.

JPEG - 100.8 ko
Antilope
JPEG - 193.8 ko
Babouin

Nous commençons par la vue du haut sur les chutes. Très impressionnantes ! Tout le Nil, à savoir 6000 m3 par seconde sur 150 mètres de large passe entre deux parois séparées de 17 mètres, le tout sur 45 mètres de dénivelé. L’infran de la Souloise puissance 1000 pour ceux quoi connaissent.

JPEG - 64 ko
Entrée des Murchison Falls
JPEG - 107.2 ko
Murchison Falls vue d’en haut
JPEG - 72.5 ko
6000 m3/seconde, 45 m de haut et 17 de large !
JPEG - 201.3 ko
Murchison Falls vue d’en haut
JPEG - 175.7 ko
Murchison Falls vue d’en haut
JPEG - 204.7 ko
Charl devant Murchison Falls

L’eau fait d’énormes gerbes qui arrivent à remonter plus que le niveau de départ. Le bruit est infernal et les parois ne sont pas protégées. Il paraît qu’il y a eu de nombreux accidents.
En contrebas, le Nil reprend son cours normal, agrémenté d’une épaisse couche de mousse. C’est en bas que sont les animaux sauvages, nous comprenons pourquoi il n’y en a pas en amont. Pour mémoire, c’est en amont, à quelques 200 kilomètres de là que nous avons nagé sur le Nil.

Retour dans la voiture, nous arrivons au Red Chili Hotel, le lodge bon marché jugé incontournable quand on vient aux Murchison Falls. Il est soi-disant complet, nous sommes les seuls ! Peut-être que les touristes arriveront ce soir. Nous y déjeuner sur une terrasse avec vue sur le Nil. Pour la première fois depuis notre arrivée en Ouganda, nous avons trop chaud. Il doit faire près de 30 degrés et l’air est très humide.

JPEG - 97.3 ko
Restaurant
JPEG - 76.3 ko
Vue sur le Nil
JPEG - 105.5 ko
Et Marc profite ...

Nous réservons par téléphone notre Trip Boat. Il y a de la place. Rendez-vous à 14h00.

JPEG - 203 ko
L’Afrique
JPEG - 219.4 ko
Uganda

Un peu avant 14h00, nous descendons sur le bord du Nil. Nouvelle barrière, nouveau contrôle de notre reçu. A ce propos, certainement pour éviter la corruption et les tarifs à la tête du client, à chaque fois que nous payons une prestation gérée par une collectivité, nous avons droit à un reçu. Nous avons donc une collection de reçu incroyable, de toutes les tailles (du format timbre poste au format A4) et de toutes les couleurs.

JPEG - 103.7 ko
Le Ferry de Paraa en panne

Attente du conducteur du bateau. Et à 14h00 précises, surgit de nulle part un petit bonhomme avec un sac en bandoulière qui nous présente notre chauffeur Francis, nous fait payer 15 dollars, nous délivre un reçu et nous invite à monter dans le bateau.
Nous ne sommes que 3, nous prendrons donc un petit bateau.

JPEG - 83.7 ko
A gauche, Emmanuel le guide et Francis, le conducteur

Direction, la rive opposée où nous attend Emmanuel, notre guide. Nous partons pour 3 heures de navigation : deux pour remonter le fleuve jusqu’aux chutes, une pour le redescendre. Rapidement, nous croisons nos premiers hippopotames. Ceux-ci sont craintifs, nous observe de loin en gigotant leurs oreilles. Dès que le bateau s’approche, ils rentrent la tête dans l’eau et ressortent quelques dizaines de secondes après quelques dizaines de mètres plus loin.

JPEG - 195.4 ko
Premier croco
JPEG - 86.6 ko
Premier hippo
JPEG - 112.4 ko
Hippo et son bébé hors de l’eau
JPEG - 73.1 ko
Hippos

Les croco aussi sont craintifs mais eux font mine de ne pas nous voir et restent immobiles, la bouche ouverte pour réguler la température de leur corps. Dès que le bateau s’approche, ils courent vers l’eau et plongent dans l’eau.

JPEG - 116.8 ko
Croco
JPEG - 93.5 ko
Crocos entrant dans l’eau
JPEG - 123.7 ko
Rive du Nil
JPEG - 60.7 ko
Le Nil

Nous voyons des buffles, des aigles pêcheurs, des phacochères, des antilopes, des oiseaux de toutes sortes.

JPEG - 140.4 ko
Crocodile régulant sa température
JPEG - 83.8 ko
Aigle pêcheur
JPEG - 133.7 ko
Phacochères
JPEG - 127.1 ko
Charl descendant du toit
JPEG - 116.4 ko
Buffle

Au bout de 2 heures d’émerveillement et d’observation, nous arrivons à quelques centaines de mètres en aval des chutes. Francis, le conducteur fait une manÅ“uvre délicate qui nous permet d’accoster dans un contre cderrière une petite île. L’eau est couverte de mousse épaisse éparpillée en plaques. Emmanuel nous assure qu’elle est entièrement naturelle.

JPEG - 83 ko
Murchison Falls vue d’en bas (sur la droite)
JPEG - 73.8 ko
Murchison Falls vue d’en bas
JPEG - 87.3 ko
Mousse créée par les Murchison Falls, entièrement naturelle d’après notre guide
JPEG - 53.8 ko
Dos d’un hippo
JPEG - 74.1 ko
Poste d’observation itinérant
JPEG - 50.6 ko
Marc en "The king of the world"
JPEG - 110.6 ko
Dernier hippo

Sur le retour, à mi-chemin, un grosse averse rend la température plus agréable et le Nil prend de belles couleurs à la tombée du jour.

JPEG - 65.3 ko
Le Nil
JPEG - 150.3 ko
Arbre
JPEG - 178.5 ko
Nids de tisserants

Nous retrouvons Mohamundu à 17h00 piles, (bien joué Francis, ça fait 43 ans qu’il fait ce boulot), et nous rentrons à Masindi.

Revoir le compte-rendu du Jeudi 16 novembre 2006.

Voir le compte-rendu du Samedi 18 novembre 2006.