Expédition Hydrospeed Equateur 2004 [ Soutien ]   [ Livre d'Or ]    [ Plan du site ]
Accueil > L’expédition au jour le jour > Jour 11 - Tena - Banos



  Vendredi 5 novembre... Premiers départs
  L’équipe "à terre"
  Samedi 6 novembre - Aéroport de Roissy
  Jour 01 - Paris/Quito... Quitte tôt Paris et rejoins Quito tard !
  Jour 02 - Latitude 0° - 0° - 0°
  Jour 03 - Arrivée à Baeza
  Jour 04 - Enfin dans l’eau !
  Jour 05 - Un bon play spot
  Jour 06 - L’Oyacachi
  Jour 07 - La Cosanga et Baeza
  Jour 08 - Baeza - Tena
  Jour 09 - Jatunyacu
  Jour 10 - Départ pour Banos et Misahuali Lower
  Jour 12 - Achats et excursion
  Jour 13 - Rio Pastaza : une petite dernière avant le retour
  Jour 14 - Retour vers Quito
  Jour 15 - Hasta luego Ecuador
  Bilan et remerciements


 


 Le Projet
 L’expédition au jour le jour
 Les précédentes expéditions
 Galeries de photos
 Contributions

Jour 11 - Tena - Banos

« Il faut que vous sachiez qu’en cas d’éruption, ça serait un désastre car les coulées de lave recouvriraient la ville en moins d’un quart d’heure. »

Hier soir, nous avons sillonné la ville de Tena : des milliers de gens dansent et boivent. Il y a des dizaines de gargotes ambulantes qui vendent des brochettes viande-saucisse-banane, des glaces et des boissons.

Ce matin, lever entre 6h00 et 8h00, sous la chaleur qui devient vite étouffante.
Norma, la patronne de l`hôtel qui est aussi prof, nous apprend que la fête a duré jusqu’à 6h00 du matin. Les profs sont tellement "fatigués" que les cours du jour ont été annulés.

Pour nous, léger changement de programme : Marc et Raphaël réalisent que la descente d’hier et notamment le portage, les ont bien éprouvés. Du coup, tout le monde part à Baños dès ce matin. Le simple fait de préparer nos sacs à hydros et de les charger dans le taxi nous trempe de sueur.

A 10h, direction le terminal terrestre pour prendre un bus vers Baños.

Nous avons le choix entre un bus qui part à 11h00 avec changement à Puyo, et un bus qui part à midi sans changement. Nous choisissons le bus direct. Bien nous en a pris car nous finirons par doubler l’autre bus quelques heures plus tard.

Nous prenons nos tickets : 4 dollars par personne pour 4 heures de route pour 148 km. En Equateur, le bus c’est 30 km par heure, 1 dollar de l’heure.
Par contre, comme le dit Niko, le taxi, que ce soit pour les navettes ou les tours en ville, c’est plutôt un dollar la minute.

Nous profitons de l’heure d’attente pour visiter Tena et chercher l’agence de Juan, l’équatorien qui a fait de l’hydrospeed avec nous avant-hier. Nous finissons par le trouver un peu par hasard, à l’écart de la ville. Il est très content de nous revoir, nous lui laissons nos coordonnées et un CD-Rom rempli de photos et de vidéos.

A midi pile, après avoir négocié pour que nos sacs de voyage ne soient pas sur la galerie avec nos sacs à hydro, nous partons enfin.

JPEG - Niko attache les sacs sur le car dans le terminal terrestre de Tena - 129.1 ko
Niko attache les sacs sur le car dans le terminal terrestre de Tena

Nous avons hâte de retrouver la fraîcheur de la montagne, chaque minute ce matin est un calvaire. Le bus, qui est en fait un car, est plein à craquer : il y a 25 personnes debout.

Nous profitons de l’air que nous procure la vitesse relative du car et admirons les paysages.

JPEG - Fleur - 145.1 ko
Fleur
JPEG - La montagne vue du car - 171 ko
La montagne vue du car

La première partie du trajet se fait sur une piste qui se rétrécit par endroits. Au bruit que font les cailloux qui cognent sous le car, nous comprenons pourquoi les pots d’échappements sont sur le côté et pas en dessous. Par trois fois, l’aide du conducteur ira vérifier la pression des pneus. La seconde partie à partir de Puyo se fait sur une belle route pleine de nouveaux tunnels qui traversent la montagne.

Nous arrivons enfin à Baños où nous cherchons l’hôtel tenu par la sœur de Norma.

JPEG - Arrivée à Banos - 120.6 ko
Arrivée à Banos

Daniel et Denis reviennent avec un camion dans lequel nous chargeons tous nos sacs.

JPEG - Arrivée à Banos - 91.6 ko
Arrivée à Banos
JPEG - Cour de l’hôtel à Banos - 114.6 ko
Cour de l’hôtel à Banos

La ville de Baños est très touristique et agréable.

JPEG - Marché ambulant - 113.1 ko
Marché ambulant
JPEG - Petite marchande de poussins - 75 ko
Petite marchande de poussins

C’est là que nous allons faire nos achats, il y a de quoi !

JPEG - La canne à sucre - 104.6 ko
La canne à sucre

Il y a aussi des bains (d’où le nom de la ville) d’eau chaude et d’eau froide, plein d’activités possibles. Mais Baños est surtout la ville qui a été évacuée en 1999 suite à l’éruption du volcan Tungurahua (5 016 m). Le Guide du Routard dit :
« Il faut que vous sachiez qu’en cas d’éruption, ça serait un désastre car les coulées de lave recouvriraient la ville en moins d’un quart d’heure. »

Nous voila prévenus ! Nous avons déjà repéré la piste d’évacuation tracée récemment sur le versant opposé au volcan.

Au programme demain, si le temps le permet, rando à cheval pour tous sur les flancs du volcan (ça va rappeler des souvenirs à certains ...). » Le Gang des Nageurs du Milieu du Monde en Transit

Voir le compte rendu du Jour 10

Voir le compte rendu du Jour 12


Déposer un message

Liste des messages déposés
 
> Jour 11 - Tena - Ba        par Le Poulpe
déposé le 18 novembre 2004

Quand vous serez de retour

 

> Jour 11 - Tena - Ba        par rod
déposé le 17 novembre 2004

Petit coucou

 

> Jour 11 - Tena - Ba        par MARI PASCAL
déposé le 17 novembre 2004

Salut

 

> Jour 11 - Tena - Ba        par MISS MATHOU
déposé le 17 novembre 2004

p

 

> Jour 11 - Tena - Ba        par vero et cyril ( l’Acquaviva en vacances)
déposé le 17 novembre 2004

on suit vos aventures en direct nous aussi de l’hemisphere sud mais avec quelques heures de decalage, depuis la Reunion, c’est super ! ici pas d’hydro mais canyons

 

> Jour 11 - Tena - Ba        par SEVERINE
déposé le 17 novembre 2004

ben voui, c’est encore moi, jamais d

 



Plan du site | Admin | http://www.hydrospeed.org/equateur2004 | Site réalisé sous Spip | Contact :

Le site de l'hydrospeed Retrouvez le Rassemblement pour le Promotion de l'Hydrospeed Retrouvez InterNev, le rendez-vous des nageurs pyrénéens